Vedette à passagers Île d'Or - Bateaux-bus du Golfe

Aller en bas

Vedette à passagers Île d'Or - Bateaux-bus du Golfe

Message par Alspace le Dim 02 Oct 2016, 14:47



Au sommaire de ce reportage :

  1. Bateaux-bus du Golfe
  2. Historique : de la Méditerranée au Golfe du Morbihan
  3. Île d’Or, le second navire de ligne de l’Île d’Arz
  4. L'Île d’Or en images…
  5. Île d’Or, la plus grosse vedette des Bateaux-bus du Golfe



Bateaux-bus du Golfe

Bateaux-bus du Golfe a été créée fin 2011 par la société nantaise Finist’mer afin de reprendre l’exploitation de la DSP (délégation de service public) confiée par le Conseil Départemental du Morbihan pour la liaison Vannes – Séné – Île d’Arz. Elle a commencé son activité le 1er janvier 2012 à la place de la Compagnie du Golfe.
Aujourd’hui, Bateaux-bus du Golfe exploite jusqu'à 3 vedettes et est aussi l’armateur gérant de la barge « Béluré ».


^^ Cliquez sur l’image pour afficher la présentation des Bateaux-bus du Golfe ^^


Historique : de la Méditerranée au Golfe du Morbihan

Le 1er juillet 1972, une vedette à passagers a été mise à l'eau par le chantier naval de la Seyne sur Mer : le "Île du Château d'If". Construite pour le compte un armateur marseillais, l'Île du Château d'If assurait la liaison entre le Vieux-Port de Marseille (quai des Belges), le Château de l'Île d'If et les îles du Frioul.

Quelques années plus tard, l'Île du Château d'If a été racheté par les Vedettes Îles d'Or-le Corsaire basées au Lavandou (Var). Renommé Îles d'Or XVI, il a assuré jusqu'en 2012 des rotations entre le Lavandou et les îles du Levant, de Port-Cros et de Porquerolles.


Appareillage de l'Îles d'Or XVI du Lavandou pour les îles d'Hyères.


L'Îles d'Or XVI à quai à la gare maritime du Lavandou en 2011.


Vu de trois quarts avant.

En 2012, Finist'mer a acheté auprès des Vedettes Îles d'Or-Le Corsaire l'Îles d'Or XVI pour étoffer la flotte de sa filiale : Bateaux-bus du Golfe. Renommé Île d'Or, il assurait le complément du Guerzido sur la liaison Vannes-Séné-Île d'Arz en remplacement du Trentemoult 2.


L'Île d'Or en approche de la cale de Barrarac'h lors de sa première saison au sein de la flotte des Bateaux-bus du Golfe.


Île d’Or, le second navire de ligne de l’Île d’Arz

Affecté à la liaison annuelle vers l’Île d’Arz, Île d'Or assure durant la période hivernale le service Séné Barrarac’h-Conleau-Pointe de Béluré (Île d’Arz) en remplacement de la vedette à passagers "Île d’Arz". De juin à septembre, c'est l'Île d'Or qui est le plus souvent en service sur la ligne (entre Vannes-Séné et l'Île d'Arz) afin de proposer le maximum de places aux clients pour éviter que ces derniers ne patientent trop longtemps sur le quai.

Cette unité, longue de plus de 22 mètres, permet de transporter au maximum 168 passagers à une vitesse d’environ 10 nœuds. La traversée en période hivernale vers l’île d’Arz depuis Séné Barrarac'h dure 15-20 minutes, escale à Conleau incluse. En été, la traversée au départ de Vannes-Parc-du-Golfe dure environ 30 minutes, avec escale à Séné Barrarac’h comprise. En toutes saisons, Île d'Or assure au minimum 10 rotations journalières, sauf lorsque les cales sont inaccessibles en raison d'une hauteur d'eau ou de vent trop important, rendant l'accès à ces dernières très compliqué.


Les lignes hivernales et estivales desservies par l'Île d'Or (©️ cliché Géoportail).

Avant de continuer ce reportage, revenons sur les caractéristiques de l’Île d’Or :

Caractéristiques administratives

Vedette à passagers : ÎLE D’OR
Anciens noms : ÎLE DU CHÂTEAU D’IF (1972 > ?) et ÎLES D’OR XVI ( ? > 2012)
Quartier maritime : TOULON
Immatriculation : TL 170963
Anciens armateurs : INCONNU (1972 > ?) et VEDETTES ÎLE D'OR-CORSAIRE (? > 2012)
Armateur propriétaire : FINIST’MER
Armateur gérant : BATEAUX-BUS DU GOLFE
Chantier naval : LA SEYNE
Année de construction : 1972
Date de mise à l’eau : 1er Juillet 1972

Caractéristiques d’exploitation

Capacité maximale : 168 passagers
Vitesse de croisière : 10 nœuds
Vitesse maximale : 12 nœuds

Caractéristiques géométriques

Longueur hors tout : 22,60 m
Largeur : 5,16 m

Caractéristiques techniques

Coque : Bois
Propulsion : 2 moteurs Scania
Puissance : 2x461 kW
Jauge brute : 44,96 tx
Jauge nette : 20,23 tx
Propulseur d’étrave : Non
Stabilisateur antiroulis : Non


La plage du chantier naval apposée dans le salon de l'Île d'Or.



L'Île d’Or en images…


L'Île d'Or au ponton d'embarquement des Bateaux-bus du Golfe au Parc-du-Golfe (Vannes).


Vu de trois quarts arrière.


L'Île d'Or sortant du port du Parc-du-Golfe.


Départ de Vannes pour l'Île d'Arz !


Descente de la rivière de Vannes.


L'Île d'Or en route pour Séné, vu depuis le "Le Palais".


Navigation dans le chenal de la rivière de Vannes.


Approchant de la cale de Barrarac'h.


L'Île d'Or à la cale de Séné Barrarac'h vu depuis Conleau.


Zoom sur l'Île d'Or depuis le cabanon de vente des billets pour les Bateaux-bus du Golfe à Séné. On remarque juste derrière le Nevez Amzer rentrant à Vannes après une excursion à Belle-Île.


L'Île d'Or amarré à la cale de Barrarac'h.


Appareillage de la cale de Barrarac'h.


Passage devant la pointe de la presqu'île de Conleau.


Direction l'Île d'Arz !


L'Île d'Or naviguant vers l'Île d'Arz, vu depuis la pointe de Béluré.


L'Île d'Or en approche du port de Béluré.


Vue avant.


Embarquement à l'Île d'Arz.


Appareillage du port de Béluré.


L'Île d'Or en manœuvre d'évitement devant la cale de la pointe de Béluré.


Retour sur le continent !


Passage devant Conleau. On remarque à l'arrière-plan la chapelle de l'Île de Boëdic.


Approchant de la cale de Séné Barrarac'h.


L'Île d'Or rentrant sur Vannes.


Entrée dans le port du Parc-du-Golfe.


L'Île d'Or rejoignant à petite vitesse son ponton à la gare maritime de Vannes pour y débarquer ses passagers.


Visite du navire

Je vous propose, pour commencer, de découvrir les espaces accessibles à tous les passagers.

La plage avant

Faisant le tour de la passerelle, la plage avant peut accueillir une trentaine de passagers. Il est possible de s’asseoir sur un banc en bois qui fait face au poste de pilotage du navire et un autre au pied de la passerelle. Cette plage accueille aussi le gaillard d'avant, où l'on retrouve notamment le guindeau qui sert à virer l'ancre du navire.
Notons que cet endroit est très souvent utilisé par les passagers pour entreposer leurs bagages volumineux.


La plage avant vue depuis la porte d’entrée bâbord du salon.


Le salon

Situé au centre du navire et accessible depuis le quai par une porte coulissante, le salon peut accueillir environ 80 personnes. On y trouve 2 places pour des fauteuils roulants ainsi que 4 caisses où sont stockées des brassières de sauvetage.
Notons que contrairement à l’Île d’Arz, ce salon n’est ni chauffé ni climatisé.


Le salon vu depuis l'extérieur.


Le salon vu depuis la porte donnant sur la partie bâbord de la plage avant.


Le salon vu depuis la plage arrière.

Depuis 2017, les bancs sont peints en bleu et les assises sont équipées de petits coussins en mousse pour améliorer le confort des passagers. Même les caissons pour les brassières de sauvetage sont pourvus de ces coussins.


Le salon vu depuis la porte donnant sur la partie bâbord de la plage avant.


Vu depuis tribord.


La partie tribord du salon après les portes coulissantes donnant sur le quai.


La partie bâbord du salon.


Le salon vu de la plage arrière.



La plage arrière

La plage arrière peut accueillir environ 30 passagers. Notons la présence de 2 caisses servant à ranger des brassières de sauvetage, où il est possible de s’y asseoir si les 6 bancs en bois disposés sur la plage arrière sont occupés.
Depuis 2017, les bancs ont été repeints en bleu.


La plage arrière vue depuis le salon.


Visite technique

Je vous propose maintenant de découvrir les espaces réservés à l'équipage et des aspects plus techniques sur ce bateau.

Le gaillard d'avant

Le gaillard d'avant est situé sur la plage avant du navire. Nous y trouvons deux bollards pour y passer des aussières, et d'un guindeau qui permet de manœuvrer l'ancre qui peut se placer sur la proue du bateau. Ce guindeau dirige la chaîne depuis le puits aux chaînes vers une poulie qui la redirige ensuite vers la pioche.


Le gaillard vu de la passerelle.


Le guindeau et la pioche.


La passerelle

Elle regroupe toutes les manettes qui permettent de contrôler le navire : la barre à roue, les manettes des gaz, la VHF, le radar et tous les autres éléments nécessaires à piloter et à contrôler le navire.


Zoom sur la passerelle depuis le quai.


Vue avant.


La passerelle vue depuis le salon.


L’intérieur de la passerelle.


La barre à roue.


Les manettes des gaz.


Indicateurs de pression d'huile dans les inverseurs bâbord et tribord ainsi qu'un cadran montrant la position de la barre (en bas).


Le sondeur qui intègre aussi un GPS.


Tableau des interrupteurs des lumières de navigation.


Les projeteurs. On remarque le radar sous le grand projecteur.


Le mat de signalisation.


Le micro.


La machine

L’Île d’Or est équipé de 2 moteurs Scania développant chacun 461 ch. Chaque moteur entraine une hélice à pales fixes par l’intermédiaire d’un réducteur.


L'armoire électrique du moteur tribord.


Le moteur bâbord.


Le moteur tribord.


Le filtre à gasoil du moteur bâbord.


Sortie de l’arbre du moteur bâbord.


L’échappement du moteur bâbord.


La sécurité à bord

Pour assurer l’abandon du navire en cas de naufrage, l'Île d’Or est équipé de 4 radeaux de survie se gonflant automatiquement lorsqu'ils rentrent en contact avec l'eau.
En plus de ces 4 radeaux de survie, nous retrouvons aussi 9 bouées de sauvetage, dont 3 sur la plage avant et 6 dans le salon.


les systèmes permettant de "claquer" (mettre à l'eau) les radeaux de survie.


Un des quatre radeaux de survie du bord, installé sur le toit du salon.


L'une des bouées de sauvetage du bateau.


Île d’Or, la plus grosse vedette des Bateaux-bus du Golfe

L’Île d’Or est l’une des 2 vedettes qui assure toute l’année le service avec l’île d'Arz depuis Vannes et Séné Barrarac’h. En raison de sa capacité en passagers plus importante que l’Île d’Arz, il est le plus souvent utilisé durant la période estivale afin d'éviter la création de longues files attentes au départ de la cale de Béluré. Malgré tout, la compagnie est très fréquentée par les vacanciers, ce qui l'oblige en été de rajouter un troisième bateau sur la ligne pour rapatrier le plus rapidement possible les clients vers le continent.
Néanmoins, cette vedette n'est pas très confortable en période hivernale. En effet, son salon ne pouvant pas être chauffé, la traversée peut être assez fraîche dès lors que les températures extérieures baissent. C'est pourquoi en hiver l'Île d'Arz est préféré à l'Île d'Or car celui-ci possède un salon très lumineux et chauffé.


Île d’Or, la vedette la plus ancienne mais ayant la capacité de transport de passagers la plus importante de la flotte
des Bateaux-bus du Golfe.

Un grand merci au personnel des Bateaux-bus du Golfe pour leur disponibilité, leur gentillesse et la visite du navire ainsi que Norbert Bourhis pour le partage de ses photos de l'Îles d'Or XVI au Lavandou.

Texte, bannière et mise en page : Alspace
Photos : Alspace, Norbert Bourhis et page FB Bateaux-bus du Golfe.


Dernière édition par Alspace le Lun 04 Déc 2017, 17:44, édité 20 fois
avatar
Alspace

Masculin Messages : 144
Localisation : Belle Île
Date d'inscription : 19/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vedette à passagers Île d'Or - Bateaux-bus du Golfe

Message par Alspace le Dim 02 Oct 2016, 15:22

N'hésitez pas à déposer vos commentaires, suggestions d'amélioration, remarques diverses et questions sur ce reportage. Smile

Historique du reportage :
Reportage original : 2 octobre 2016.
avatar
Alspace

Masculin Messages : 144
Localisation : Belle Île
Date d'inscription : 19/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum